Il arrive très souvent que je sois contactée par mail et autres MP, afin de me parler de consultations déjà effectuées par un tiers, par quelqu’un sur un groupe FB quelconque, par exemple.

Je vais expliquer pourquoi je refuse de répondre à ces demandes. 

Avant de confier un pan de votre vie.....

Il faut, pardonnez-moi, faire preuve d’un minimum de bon sens. Vous vous apprêtez à confier des choses importantes et intimes à quelqu’un, qui va ensuite vous répondre en se servant ou non d’outils divinatoires, et vous guider. Du moins, c’est ce qu’il est supposé devoir faire. 
Il est également supposé le faire avec éthique, respect et honnêteté. 

Mais, car il y a un énorme « mais », le milieu de la médiumnité et de la voyance est gangrené par le charlatanisme à un point tel que, croyez-moi, vous l’imaginez difficilement. Ce milieu, je le connais très bien. Il est bien pire que la sphère ésotérique au sens large. Les menteurs et autres soit-disant praticiens sérieux y sont légions, et les petits praticiens égotiques croisés par hasard sur Instagram aux leçons moralisatrices et pseudo-spirituelles sont de petits chatons inoffensifs à côté de ces gens là.  

Certains sont là pour se faire de l’argent facilement, parce qu’ils sont assez bêtes pour penser qu’en voyance, on se fait de l’argent facilement. Pourtant, c’est un mythe. 
D’autres ne sont pas là pour l’argent, mais pour avoir des followers, des likes, des abonnés, choses qui ne garantiront jamais un quelconque professionnalisme, ni le moindre sérieux. Ce sont juste des gens qui savent parler, se référencer, convaincre, même si ça ne dure jamais longtemps.  Leur souhait est juste lié à leur égo, au besoin d’un pouvoir absurde sur la vie des autres et malheureusement, vous en faites les frais.

A qui revient la responsabilité d'une mauvaise consultation effectuée avec un tiers ?

Et bien pas à moi, déjà pour commencer. 

Il y a quelques années, une jeune femme qui me connaissait et connaissait donc mon métier, à été consulter un « voyant » sur un groupe FB. Ledit voyant, plein d’éthique, de compassion et de professionnalisme, lui à annoncer la mort lente et douloureuse de sa mère dans l’année. Elle est venue me trouver pour vérifier la véracité de ladite consultation. J’ai refusé.

J’ai refusé car les questions sur la santé, pour la énième fois, un voyant ou un médium n’a pas le droit d’y répondre, sous peine d’être condamné à 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende pour pratique illégale de la médecine

J’ai aussi refusé car je pense, aussi méchant que ça puisse paraître, qu’elle devait assumer ses choix. Elle me suivait depuis des années, et connaissait l’existence des mises en garde régulières que je faisais concernant les bohémiens de trottoir qui sévissaient sur la toile. 
Il ne s’agissait pas de me consulter moi. Vous consultez qui vous voulez, je m’en fiche. Il s’agissait de faire un choix judicieux au lieu de céder à l’appel de la gratuité qui n’est pas gage de bonne foi, et de faire preuve de bon sens avant de confier sa vie à un inconnu sur un groupe FB.

A la suite de mon refus, j’ai eu le droit à un joli lynchage sur ma page FB, de la part de cette jeune femme et de sa mère. Selon elles, j’étais une mauvaise professionnelle et cruelle ne ne pas répondre. J’ai répondu qu’elle me connaissait, me lisait et que malgré tout, elle n’avait pas fait preuve de prudence ni de bon sens, avait opté pour la facilité en cédant à l’appel de la gratuité, au lieu de chercher un vrai professionnel, en se basant sur sa réputation, facilement vérifiable. Que SES choix, que je n’hésite pas à qualifier de stupides, ne m’impliquaient pas et que je n’avais pas à en porter le fardeau. 

Je n’étais pas responsable de la consultation, parce que je ne l’avais pas menée. Je ne suis pas irresponsable, car jamais je ne ferai une telle prédiction, et ne poserai même pas ce type de questions. Je ne suis pas responsable de la peur qui est née de cette consultation, pure produit d’un charlatan et d’un irresponsable. Et pour finir, je ne suis pas responsable des choix que vous pouvez faire, en terme de praticiens.  

Je ne suis pas là pour assumer les âneries des autres, et jamais je n’accepterai d’en porter le poids.

Pourquoi et comment consulter un(e) voyant(e) ?

J’ai écris plusieurs articles pour l’expliquer. Sur ce site, et sur mon ancien Blog Ésotérique, où les articles s’y trouvent encore. Vous les avez ici, prenez le temps de les lire.

Il est important de bien choisir votre praticien, en vous basant sur sa réputation. Et non pas en fonction des likes et autres abonnements, qui ne veulent rien dire. Stéphane Bourgoin était connu et suivi, et on voit ce que ça a donné. Dites-vous que ça, il y en a des tonnes dans la communauté ésotérique et en voyance. Une réputation, les commentaires des clients, l’observation. 

Lorsque vous posez une question, soyez prêt à entendre la réponse. Si vous n’êtes pas prêt, doutez de tout, contactez plusieurs voyants et finissez par vous perdre, faites une pause. Quelque chose ne va pas, vous avez besoin de souffler et de prendre du recul. Mais ne vous enfoncez pas dans les consultations à répétition, et surtout pas si en plus, vous les payez. Fuyez tous praticiens, moi y compris, et reposez-vous un peu la tête. Car le souci ne sont plus les consultations, c’est vous et la pagaille qui règne dans votre tête, qu’il faut apaiser. Si vous ne vous arrêtez pas, vous allez finir par non seulement aller très mal sur un plan psychologique et moral, mais aussi par vous mettre en danger financièrement. 

Donc, pourquoi je suis là ?

Je suis là pour répondre à vos questions et vous guider. Il est vrai que parfois, on me pose des questions qui ont déjà été posées à un tiers et que je n’y peux pas grand chose.
Mais vous remarquerez toujours, dans mon discours, que je tente systématiquement de vous convaincre d’arrêter ce processus. Si je suis là pour vous répondre, je ne vous serais jamais d’une grande aide si vous êtes dans l’état d’esprit qui consiste à vouloir toujours une confirmation de la précédente confirmation. Ça ne s’arrêtera jamais et à partir de là, je ne vous sert à rien, ni moi ni même les autres. 

Et par pitié, ne m’insultez pas, ne me lynchez pas, parce que je refuse d’assumer vos erreurs. Si je le faisais, je ne vous aiderai pas. Les actes ont des conséquences et les conséquences de vos choix doivent vous servir, vous enseigner. Je ne suis pas responsable de votre refus d’apprendre de vos erreurs, aussi douloureuses soient-elles. 

Je serai toujours là pour vous aider, mais je ne porterai jamais vos fardeaux. En faisant ça, je vous aide même si vous ne le voyez pas et que ça vous semble injuste ou cruel, en vous obligeant à porter la responsabilités de vos actes, comme je dois moi-même porter mes propres fardeaux, que je ne mets jamais sur le dos d’un tiers. Ça me demande un immense travail et justement…. Chacun doit faire le sien. A partir de là, on avance déjà mieux.

Laisser un commentaire