L‘interprétation des rêves, appelée également oniromancie, est quelque chose de très courant en ésotérisme.

Certains rêves sont prémonitoires donc divinatoires, d’autres se contentent de vous expliquer un fait, d’autres encore ne sont que le reflet de vos journées passées. Certaines entités, que ce soit les défunts ou les entités purement énergétiques (vos Guides, Veilleurs, Entités avec lesquelles vous travaillez même occasionnellement) peuvent s’en servir pour communiquer.
Le monde des rêves est assez vaste et surtout assez complexe. Vous pouvez finalement rêver de tout.

Lorsque vous avez la capacité de voyance et/ou de médiumnité, il y a fort à parier que les rêves vont gagner en nombre et en complexité, au fil des années. Tout simplement parce que vos capacités psychiques sont comme des plantes : Si vous vous occupez des plantes, elles poussent. Donc si vous vous occupez de vos capacités psychiques, elles évoluent. 
A titre personnel, ado je faisais un rêve de temps en temps. Aujourd’hui, je peux en avoir 4 par nuit. Qu’ils soient divinatoires ou non. Faire des rêves divinatoire ou non est très loin d’être un phénomène rare, et attendez-vous à ce que cette faculté se développe chez vous, si vous y portez un intérêt. Ça n’a rien de surprenant : Le subconscient à de nombreuses choses à dire et les rêves font parti des moyens utilisés pour vous transmettre des messages. C’est aussi simple que ça. 

Ce dont vous devez tenir compte, pour l'analyse de vos rêves :

Les couleurs, les lieux, les nombres si il en a, les pierres si il y en a, les odeurs.
Les gens qui sont avec vous : comment sont-il habillés ? La couleur des vêtements ?  Sont-ils déformés de quelques façon que ce soit ? Est ce qu’ils appartiennent à votre passé ou à votre présent  ? Sont ils remplacés par d’autres personnes, comme des acteurs, mais vous savez tout de même de qui il s’agit dans “la vraie vie” ? S’ils sont remplacés par des acteurs, reconnaissez vous le rôle joué, au travers de leur apparence ? Quel était ce rôle, la personnalité du personnage ? 

Je ne vais pas faire la liste de tout ce qui peut apparaître dans un rêve, comme l’eau et son aspect, le fait d’être dans une piscine ou à la mer, dans son appart ou chez le voisin, dans quelle ville vous êtes et ce qu’elle représente, si elle est modifiée ou non, les diverses matières qu’il ne faut pas négliger, ce serai bien trop long. 

Pour faire court : Les exemples que je vous donne vous donne une idée concernant ce que vous devez prendre en compte : Absolument tout. Même si en apparence, ça ne vous semble pas forcément pertinent. 

Les ressentis comptent aussi énormément, tout comme ce que vous éprouvez. Vos sentiments éprouvés dans un rêve comptent aussi, même et surtout si il diffèrent d’une réaction que vous auriez dans “la vie réelle”.
La moindre information manquante peut faire défaut à une bonne interprétation. Écrire un rêve est donc un véritable travail de recherche dans votre mémoire, d’attention et de précision.

Personne ne peut interpréter vos rêves, à part vous.

Je n’approuve absolument pas que des voyant(e)s (ou médium), qualifié(e)s ou non, vous propose d’interpréter vos rêves, dans leur totalité, pour une raison très simple : Chaque personne à son propre langage onirique. Une interprétation totalement juste nécessite donc de le connaître. Et comment un étranger pourrait-il connaître votre langage onirique, alors que vous avez besoin vous-même d’aide pour comprendre ce que votre subconscient vous dit ? 
Pour être tout à fait sincère, je ne peux pas vraiment m’empêcher de crier au charlatanisme lorsque je vois une voyante, même sérieuse, proposer une interprétation de rêves, dans sa totalité. Cet univers est bien trop complexe, trop de détails y apparaissent et tout étant en fonction de chaque individu, je me demande franchement comment on peut prétendre en être capable, si on part du simple et logique principe que personne ne fonctionne de la même façon. Tenant compte de ces faits indiscutables, il ne sera jamais possible de me convaincre du contraire.

Une personne peut vous aider à comprendre certaines choses, vous mettre le pied à l’étrier pour débuter ce travail en vous donnant diverses clés, surtout si il a de l’expérience en oniromancie, il peut vous aider à pousser certaines choses et vous guider sur une voie correcte, vous aider à répondre à certaines interrogations. Avec quelqu’un d’expérimenté, vous pouvez déjà avoir un très bon démarrage, pour ensuite vous débrouiller seul.

Mais jamais il ou elle ne pourra l’interpréter totalement à votre place, ce n’est pas vrai.

L’avancée se faisant, une autre chose se produit : L’arrivée de nouveaux symbolismes, encore plus complexes. Les capacités évoluent en ésotérisme (des plantes, je vous dis). C’est quelque chose que vous constaterez si vous travaillez sérieusement et tout le temps : Plus on les travaille, plus elles vont augmenter et même se compliquer parfois, c’est le cas en oniromancie.
Je peux vous assurer, le plus sincèrement du monde, que même si je pratique l’oniromancie de façon assidue depuis pas mal d’années (plus de 10 ans maintenant), parfois je rame avec mes rêves !! Mais c’est ça, l’oniromancie. C’est un travail acharné et constant.

C’est pour cette raison que je recommanderai personnellement de travailler vos rêves vous même afin d’en étudier le fonctionnement sur le long terme. Achetez des dictionnaires des rêves pour avoir les symbolismes de base, ensuite, notez vos rêves, avec tout les détails possibles, même ceux qui vous paraissent au prime abord sans importance. Écrivez ce que vous avez ressentis, vos peurs, vos joies, ce que vous avez ressentis vis-à-vis des lieux, de vous même, des gens qui vous entouraient, des couleurs, des chiffres etc. Tenez compte de tout, absolument de tout.

Quelques conseils pour démarrer :

Vos rêves, vous devez toujours les noter. C’est important parce que certains s’effacent avec le temps, et parfois même au cours des quelques petites heures qui suivent le réveil !

Pour noter vos rêves, il vous faut quelques petites choses. Je les liste et après, je vous explique tout  : 

  • Un cahier ou un gros classeur.
  • Un dictaphone.

Le cahier ou le gros classeur (qui vont vite devenir des cahiers et des gros classeurs) sont indispensables. Ils sont le meilleur moyen de garder vos rêves de façon définitive. Je déconseille de mettre ça sur PC, même sur un disque dur. Tout ça, ça peut planter et ça signifie donc la perte de vos rêves. Le manuscrit reste le plus sûr, même si ça demande plus de travail. Vous avez aussi la possibilité de les écrire sur pc et de les imprimer tout de suite. Quoi qu’il en soit, la version papier reste préférable. 
Sur vos cahiers et classeurs, n’omettez surtout pas de noter la date du rêve et de lui donner un titre, qui vous permettra de facilement le retrouver.

Le dictaphone est facultatif pour beaucoup mais pour moi, il est indispensable. Tout d’abord, sachez que des applications gratuites et de qualité existent pour les téléphones portables, ce qui épargne les frais que demande un bon dictaphone. J’ai finalement choisi d’investir, chacun fait comme il le sent. 
Le dictaphone m’est utile, car lorsque je me réveille, je n’ai pas forcément envie de taper ni d’écrire. Le dicter est donc plus facile. Je le fais en prenant mon café, et je peux le coucher par écrit plus tard. Bien entendu, même consignes : On mentionne la date et un titre (même temporaire), pour pouvoir tout distinguer, si vous être comme moi et que vous pouvez en faire plusieurs par nuit.

Je vous conseille d’acheter plusieurs dictionnaires des rêves, ainsi que des livres contenant des symboles. J’en ai personnellement pas loin d’une dizaine, tous confondus, et deux autres dictionnaires des rêves sont en projet d’achat. Je conseille plusieurs achats car tout les dicos ne disent pas la même choses. Non par médiocrité, mais parce que cette discipline est vaste, complexe, et que les auteurs écrivent en fonction de ce qu’ils connaissent, leur connaissances sont en lien avec le travail de professionnels connus, comme Freud ou encore Jung, et des compréhensions se font encore dans le domaine de la psychologie, tout simplement. 

Je vous donne le nom d’un dictionnaire des rêves, le premier que j’ai acheté : Dictionnaire des rêves, de Hélène Renard. J’ai démarré avec celui-là, et il est excellent. Si vous êtes vraiment débutants, vous allez travailler avec tout de même quelques temps. Il fait partie des nombreux ouvrages sérieux que je recommande dans l’étude complète concernant les capacités psychiques que j’effectue, en tant que médium. 

Faites attention néanmoins, avant d’acheter vos dictionnaires. Prenez le temps de feuilleter. Je suis déjà tombée sur des “dictionnaire des rêves”, qui n’étaient que des tissus d’âneries basée sur une psychologie de comptoir. 

Comment les choisir ensuite : En fonction de l’avancée de la difficulté de votre langage onirique. En clair, si un symbole n’apparaît pas dans votre dico, cherchez en un qui le contiendra et achetez-le, car il y a fort à parier que le reste vous sera utile un jour où l’autre. 

Ce que sont les dictionnaires des rêves :

Et bien pour moi…. Ils ne sont justement pas des dictionnaires ! 

Peut être allez-vous trouver que je chipote, et vous auriez peut-être raison, mais à mes yeux un dictionnaire donne des définition relativement fixes et précises, qui ne changent pas dans le temps.
Je dirais qu’en oniromancie il est plutôt question de bases de départ, selon certaines compréhensions faites qui changent avec le temps. 

Il est important de ne pas prendre ce que vous lirez dans les dictionnaires pour argent comptant. D’un dictionnaire à un autre, les définitions varient parfois, et même très souvent. D’où le fait que le terme de dictionnaire ne me convienne pas. “Guide des rêves”, me parait plus approprié. Mais encore une fois, vous pouvez penser que je chipote quelque peu, et je ne vous donne pas vraiment tort.

Prenez-les donc comme une aide pour apprendre à vous connaître vous-même, connaître votre langage onirique, plus précisément. 

Le travail en oniromancie :

L’interprétation des rêves est un travail très difficile, même si il est passionnant (je sais de quoi je parle).
C’est un travail quotidien. Il faut vous attendre à travailler beaucoup, car un travail d’interprétation demande du temps. Il arrivera fréquemment qu’il prenne vos soirées. Cependant, ne soyez pas effrayé, car c’est vraiment passionnant. Un travail difficile ne veut pas forcément dire qu’il est désagréable. Vous apprenez beaucoup sur vous même, sur les autres. 

Vos rêves contiennent parfois de nombreuses réponses et parfois même celles que vous attendez depuis longtemps. Donc je vous encourage vraiment à travailler dur sur vos rêves.

Vous ne regretterez pas cet investissement ! 

Laisser un commentaire