Divination : La pratique

Divination : Pourquoi je ne vous aide pas à interpréter vos tirages.

Je reçois souvent des messages concernant la divination, la pratique personnelle. On me demande de l’aide pour interpréter des tirages. Bien que je comprenne ces demandes, je ne peux pas, et ne veux pas y accéder.
Je comprends que ça puisse sembler dur (ce qui, quand on me connait, n’est pas faux), mais en réalité, j’agis de la sorte certes dans mon intérêt, mais aussi dans le votre.

Je le fais dans mon intérêt, parce que je n’ai pas de temps pour ça. Les demandes sont bien trop nombreuses et une analyse de tirage, bien que je sois désormais à l’aise et très rapide, il faut tout de même y consacrer un minimum de temps. Mon travail me demande beaucoup de temps, et je ne sacrifierai pas mon temps libre, bien trop précieux pour mon propre équilibre.

Je le fais dans votre intérêt, car comme je le dit à chaque personne qui me le demande, ce n’est pas vous rendre service, dans la mesure où les demandes consistent généralement à me donner la photo ou le nom des cartes, et à me demander d’interpréter en totalité.

Différents outils divinatoires que je possède (infime partie de ma grande collection).

La divination, qui est pour rappel la pratique des arts divinatoires telles que la cartomancie entre autres, nécessite un très long travail. N’envisagez surtout pas de travailler quelques mois seulement pour maîtriser un tant soit peu le tarot, par exemple. C’est un travail de plusieurs années, en réalité. Peu importe quel art divinatoire vous abordez dans le but de le maîtriser sur le long terme, chacun d’entres d’eux va vous demander un apprentissage, donc de la pratique, et l’acquisition de connaissances en terme de symboles ésotériques divers.

Je ne peux tout simplement pas faire ce travail pour vous. J’en suis où j’en suis avec les arts divinatoires, parce que j’ai travaillé très dur. J’ai fais des recherches, lu des livres…. Anciens et plus récents. Et j’ai pratiqué, et pratique encore beaucoup. Non seulement en tant que professionnelle, mais aussi dans le cadre de ma vie personnelle. Donc oui, les tirages que vous me donnez, je sais ce qu’ils veulent dire sans forcer. Pour en arriver là, vous devrez faire la même chose que moi. Je ne parle pas de devenir professionnel, mais de travailler suffisamment sur le plan personnel pour parvenir à de très bons résultats au sens général.

J’ai moi aussi fais face aux doutes, à l’incertitude que nous devons affronter dans le cadre du travail avec nos capacités. Tout ça, ce sont des caps que nous devons passer. Et si j’interprète vos tirages, ce cap, vous le le passerez jamais. Parce que vous aurez toujours besoin de quelqu’un d’autre, ou encore, vous avancerez moins vite, puisque vous ne vous forcerez pas assez à passer tous ces caps qui font finalement parti d’un parcours ésotérique digne de ce nom.

Le doute est normal. Le fait d’avoir du mal à se faire confiance est immensément répandu chez l’homme. Nous ne vivons pas dans une société qui encourage la confiance en soi, mais qui préfère au contraire que vous soyez utiles, plutôt que vous soyez épanouis. N’attendez pas des autres ce que vous ne pouvez qu’avoir seul. Personne ne pourra, de façon plein et entière, vous donner ou redonner confiance en vous, dissiper totalement vos doutes, aller chercher vos ressentis. Ce sont des choses qu’il faut trouver seul, c’est nécessaire, et surtout inévitable si vous voulez avancer.

Un chemin ésotérique, c’est un tout. Même si ma foi, vous vous contentez de tirer les cartes, ce qui à mon humble avis ne fait que de votre parcours un parcours incomplet, mais passons. Le travail reste la clé. Quoi que vous fassiez.

L’apprentissage, comme dit plus haut, va vous demander des années. Il est possible, et il n’y a pas de honte là dedans, que vous ne soyez pas fait pour ça. Il est finalement possible que les cartes vous branchent sur le moment, mais que finalement, ce soit pour vous un travail trop fastidieux. La sagesse est de reconnaître ce point et de l’accepter.
Ensuite, deux réactions sont possibles : Soit on travaille très dur pour passer par dessus ça, avec bien entendu quelques conseils par ci et par là (ne soyons pas trop dur). Soit vous admettez que ce n’est pas pour vous, de façon claire. Dans les deux cas, vous ne demandez pas qu’on interprète vos tirages, c’est un peu trop facile. Il ne faut pas confondre le fait de recevoir quelques conseils, et se faire interpréter ses tirages en totalité, en donnant tout bonnement les cartes ressorties et en attendant qu’on vous fasse le travail.

Existe aussi la possibilité pour vous de faire une formation avec un ou une professionnelle du tarot, si pour vous étudier seul est trop difficile et que vous souhaitez un accompagnement, au delà de ce que je, ou d’autres personnes peuvent vous fournir en terme d’apprentissage gratuit.
Ces gens se sont spécialisés dans ce domaine généralement par passion, on travaillés leurs formules pour ça. Ça demande de votre part des frais inévitables, ce qui est normal dans la mesure où la personne qui vous enseigne travaille, elle mérite donc son salaire. Soyez simplement prudents dans la sélection de votre formateur, les arnaques existent aussi dans ce domaine, comme partout finalement.
Cependant, il est important de noter que concernant vos doutes, vos problèmes de confiance en soi, le formateur ne pourra pas là non plus, travailler à votre place. Si vous ne faite pas ce travail, vous n’aurez que des connaissances concernant le tarot qui ne vous seront utiles que si vous passez par dessus vos problèmes, pour mettre à profit ce que vous avez appris.
Une formation utile pour ceux qui affrontent les choses, mais finalement bien inutile à ceux qui ne le feront pas.

A titre personnel, vous l’aurez compris, je n’ai jamais suivi la moindre formation. Pour moi, elle n’était en rien utile. Je voulais travailler, comprendre, assimiler et faire tout ça toute seule. J’ai donc travaillé. La formation n’est pas une obligation, c’est à vous de choisir en fonction de vous.

J’espère ne pas vous avoir semblé trop dure, ce n’était pas le but. Je suis un bourreau de travail et je n’ai jamais rien eu sans travailler. Il est donc logique que j’encourage sur cette voie, et que je ne vous mâche pas le travail.

%d blogueurs aiment cette page :